Sélectionner une page

Nos animaux de compagnie, tout comme nous, peuvent souffrir de pathologies des voies respiratoires supérieures, familièrement appelées rhumes. Bien que ces processus respiratoires puissent apparaître tout au long de l’année, ils peuvent s’accentuer avec l’arrivée du froid. Dans cet article, vous trouverez des informations pour en savoir plus sur le rhume chez les animaux de compagnie.

Infections virales

Les infections virales sont la cause la plus fréquente de la rhinite aiguë. La rhinite aiguë s’accompagne souvent d’un écoulement nasal, d’éternuements, d’une respiration à bouche ouverte, du frottement du visage avec les pattes ou des objets proches, de larmoiements et d’une conjonctivite. L’écoulement nasal est généralement aqueux, mais il peut devenir mucoïde en cas d’infection bactérienne secondaire. Normalement, dans ce type de rhinite, ils se résorbent d’eux-mêmes.

Lorsque la rhinite se prolonge dans le temps, on parle de rhinite chronique, qui est le plus souvent due à des infections bactériennes secondaires, des infections fongiques, des corps étrangers ou des tumeurs. Ce type de rhinite nécessite un traitement vétérinaire.

Les rhumes chez les chiens

L’une des principales affections des voies respiratoires supérieures dont peuvent souffrir nos chiens est la trachéobronchite infectieuse canine, communément appelée toux de chenil. Il s’agit d’une maladie multifactorielle causée par l’action conjointe de plusieurs micro-organismes, dont la bactérie bordetella bronchiseptica et le virus de la maladie de Carré, l’adénovirus canin de type 1 et de type 2 et le virus de la parainfluenza canine.

 

Cette maladie se propage très facilement et est particulièrement fréquente dans les endroits où un grand nombre d’animaux coexistent. Le principal symptôme de cette maladie est sa toux caractéristique, sèche et rauque. Cette forte toux peut être accompagnée de haut-le-cœur et même de petits vomissements en raison de l’effort nécessaire pour tousser. Une légère fièvre peut également apparaître.

 

La trachéobronchite infectieuse canine disparaît généralement en quelques jours, sans qu’un traitement soit nécessaire, bien que dans les cas plus graves, avec des infections bactériennes secondaires, il soit nécessaire. Il existe actuellement un vaccin qui offre une protection durable contre cette maladie.

Articles en relation